Parlez-moi de vous - Une bonne réponse à cette question d'entretien | Meilleurs Offres d’Emploi et de Stages au Maroc - MarocCarrières.com

Parlez-moi de vous – Une bonne réponse à cette question d’entretien

Parlez-moi de vous - Une bonne réponse à cette question d'entretien

Cher Candidat,

Vous avez soumis le CV et vous avez attendu, vous avez attendu patiemment et finalement, vous avez reçu ce coup de téléphone, et maintenant vous avez l’interview. Vous êtes assis en face de la table et le responsable de l’embauche vous sourit et vous pose la question…

Parlez-moi de vous ?

Là vous paniquez et vous ne savez pas quoi faire. Vous ne savez pas quoi dire. Vous commencez à bégayer. Et à la moitié de la conversation, vous vous dites « Ugh ! J’ai tout gâché ! Pourquoi j’ai dit ça ?! »

On n’a jamais une seconde chance pour faire une première impression.

En général, le responsable de l’embauche se décide dans les trois premières minutes de l’entretien.

Alors aujourd’hui, je vais partager avec vous du point de vue d’un PDG, du point de vue d’un responsable de l’embauche, du point de vue de l’employeur, quelle est la meilleure réponse à la question :

« Parlez-moi de vous ? ».

Nous avons interrogé des milliers et des milliers de demandeurs potentiels et je ne peux pas vous dire combien de fois je vois des gens souffrir devant cette question.

Nous avons pris quelques-unes des meilleures réponses à cette question. Je vais vous l’enseigner, et à la fin de cet article vous allez repartir avec la formule exacte, ce que vous devez dire exactement et comment le dire.

Je vais aussi vous donner un petit script, un petit modèle, pour que la prochaine fois qu’on vous posera cette question vous saurez exactement ce qu’il faut dire.

Et maintenant, laissez-moi d’abord vous donner quelques Astuces clés.

Astuce numéro un :

Lorsque le responsable du recrutement vous pose la question : « Parlez-moi de vous », ils ne posent pas vraiment de questions sur l’histoire de votre vie. Ils ne posent pas de questions sur vos parents, sur votre passé, et le nom de votre chien, et quel genre de chat vous avez. Il ne s’agit pas de cela.

Donc quand les gens entendent cette question, ils pensent, « Oh, laissez-moi vous raconter ma vie ! » et vingt minutes après, vous n’avez pas parlé de quelque chose d’important.

Ce qu’ils demandent en fait, c’est ce que vous apportez à la table. Donc, à partir de maintenant, quand vous entendez la question, « parlez-moi de vous » Je veux que vous fassiez l’échange mental.

Quels problèmes pouvez-vous résoudre pour l’entreprise ?, C’est ce qu’ils demandent. Et vous ne devriez pas continuer encore et encore sur vos antécédents.

Astuce numéro deux :

Soyez vous-même, mais soyez au mieux de votre forme. Vous voyez, une des erreurs que les gens font ici c’est qu’ils se disent à l’interview, « Eh bien, je veux juste être moi-même ». Oui, vous voulez être vous-même, mais vous voulez être au mieux de votre forme.

Vous voulez être authentique, vous ne voulez pas être faux. Mais cela ne veut pas dire que vous partagez tout. C’est la première fois que vous vous asseyez juste en face de la table de la part d’un responsable du recrutement, c’est comme un rendez-vous. Vous apprenez juste à vous connaître. C’est comme un rendez-vous au café. Alors assurez-vous de vous présenter sous votre meilleur jour. Menez avec votre pied fort en avant.

Donc quand on vous pose la question, tout ce que vous partagez, toute déclaration que vous faites, vous voulez toujours l’attacher à ce qui est bon pour eux.

Laissez-moi vous donner un mauvais exemple.

Disons que quelqu’un embauche et que vous postulez pour un poste de responsable des médias sociaux.

Et le responsable du recrutement vous le demande, « Alors, parlez-moi de vous. »

Une mauvaise réponse typique, pourrait-on dire, « Eh bien, vous savez, je… j’ai grandi avec les médias sociaux et, euh, j’utilise les médias sociaux depuis longtemps toute ma vie en fait. Je les connais donc très bien. Et il y a à peu près trois ans, je me suis dit Eh bien, peut-être que je pourrais vraiment gagner ma vie en faisant ça. Alors j’ai commencé à jouer avec, et, euh, prendre quelques clients ici et là et j’ai travaillé avec quelques personnes, euh, et puis, maintenant, vous savez, J’ai l’intention de me marier donc Je devrais trouver un emploi stable. Alors me voilà, et, je cherche une entreprise qui offre un bon potentiel de croissance, une bonne opportunité de croissance. Et cet endroit n’est pas trop éloigné de chez moi. C’est bien, c’est seulement à dix minutes en voiture. »

Vous voyez le problème ?

Comme ça, tout tourne autour de cette personne. Et ça n’offre aucune valeur ajoutée à l’entreprise.

Voici maintenant un scénario que vous pourriez utiliser :

Disons que c’est la même position, Responsable des médias sociaux, et que vous postulez.

D’abord, le succès : « Je m’occupe des médias sociaux depuis trois ans et je suis spécialisé dans l’aide aux entreprises et aux entrepreneurs qui développent leur page de fans sur Facebook. Au cours des trois dernières années seulement, j’ai aidé des dizaines de clients dans plus de dix secteurs différents. Et en moyenne, j’ai pu aider mes clients à accroître réellement leur engagement et augmenter leur page de fans de trois à cinq cent pour cent en moins de six mois. Et c’est ce qui me passionne. En fait, j’ai dressé la liste de certains de ces clients, avec lesquel j’ai travaillé, sur la lettre de référence. »

Vous voyez comment cela fonctionne ?

Vous parlez de votre succès, mais sans vous vanter. Il s’agit plutôt de démontrer et de mettre en valeur vos compétences. En quoi êtes-vous doué ?

C’est le numéro un, la réussite.

Et puis, l’étape numéro deux, c’est la force.

Et voici le scénario :

« Ma force est » ou « ma vraie force est » remplissez le formulaire.

« Ma vraie force est ma capacité à comprendre vraiment ce que veut votre public. Je suis fier de ma réputation en création de contenus attrayants et convaincants lequel je sais que votre public aime et veut partager. »

C’est la deuxième étape.

Troisièmement, la situation

C’est-à-dire, comment cela s’applique-t-il au poste auquel vous postulez. Comment appliquer votre expérience, votre force dans la nouvelle entreprise, la nouvelle opportunité.

Situation, « Ce que je cherche, c’est », remplissez le blanc. « Ce que je cherche, c’est une entreprise à laquelle je pourrais apporter une valeur ajoutée, pour laquelle je pourrais produire un retour sur investissement positif. Où je pourrais rejoindre une équipe forte. Est-ce que c’est ce que la société ABC recherche ? »

Vous voyez ? A la fin, vous posez une question. Celui qui pose une question contrôle la conversation. Vous voulez donc poser une question. Et maintenant, le responsable de l’embauche sera comme « OK, oui, je suppose que c’est ce que je cherche », ou « non, ce n’est pas ce que nous recherchons ». Et vous êtes parti de là.

Cela signifie-t-il que je dois mémoriser un scénario quelconque ?, la réponse est absolument oui.

Vous ne voulez pas y aller sans être préparé. En fait, vous voulez l’écrire, le pratiquer, le répéter plusieurs fois. Ainsi, lorsque vous êtes en face de ce responsable potentiel de l’embauche, vous êtes prêt à partir. Vous devez le mémoriser et le répéter plusieurs fois.

C’est donc tout à fait naturel.

La dernière chose que vous voulez, c’est de paniquer et de bégayer et ne pas savoir quoi dire. Vous ne voulez pas faire cela.

Laisser Un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. * Les champs requis sont indiqués